ARTISTES SOUTENUS 2019-2020

RÉSIDENCES TECHNIQUE

ANNE-FLORE DE ROCHAMBEAU

Laboratoire Popmolle est un projet de collaboration, à l’initiative de l’organisme Espace Cercle Carré, qui a « provoqué » une rencontre artistique entre le collectif de danse Alt-Shift et le collectif expérimental d’artistes numériques Popcore. Suivant ce premier élan collaboratif jumelant les arts numériques et la danse contemporaine, le projet Laboratoire Popmolle poursuit son développement.

Photo : Marine Rixhon, Laboratoire Popmolle © Anne-Flore de Rochambeau

ANDREW TURNER

Selon cette œuvre en cours de création, la soi-disant solidité du « je » serait plutôt une collection de fictions étranges, insensées et interrompues. Fragmentées, ces souches de récits bouillonnent sous la surface du soi, parfois dans un élan de fluidité corporelle, parfois de manière profondément maladroite. Andrew Turner investigue ici les parties de nous qui se pointent, sans invitation et sans prévenir, malgré nos meilleurs efforts.

Photo : © Julie Artacho

RÉSIDENCES STUDIO

ELLEN FUREY

Lay Hold to the Softest Throat est un projet de recherche interdisciplinaire, qui, à travers un processus de danse contemporaine, explore une relation esthétique entre la composition vocale et la structure chorégraphique. Ce travail se concentre à tisser des liens entre les concepts non-essentialistes de sanctification, de féminité et de discipline physique. L’oeuvre finale sera présentée à La Chapelle Scènes Contemporaines en 2021-2022.

Photo :  © Christopher Willes

ALEXANDRA ‛SPICEY’ LANDÉ

LA PROBABILITÉ DU NÉANT explore les répercussions physiques que peut créer le « Bystander Effect » (l’effet du témoin) sur le corps. En créant des situations fictives dans lesquelles les danseurs adoptent des rôles de témoin, victime et auteur, l’objectif est de voir comment ils sont affectés à travers leur marche, leur regard, le maniérisme.

Photo : © Don Lee

ALEJANDRO SAJGALIK

Cantos para los insaciables est un solo rituel, une quête de fragments perdus, un désir d’atteindre à nouveau l’orgasme cosmique. Alejandro construit un pont reliant l’expérience mystique à une insatiabilité réconfortée dans la dépendance. L’interprète se libère du conditionnement ancestral en dés‑identifiant son corps de sa mémoire. Par le mouvement total, son ombre danse jusqu’à ce qu’elle replonge dans sa conscience afin de révéler l’ultime aveuglement : l’insatiabilité du chercheur spirituel.

Cantos para los insaciables | Tangente | Du 14 au 17 novembre 2019

Photo : © Nick Bostick

LUCY M.MAY

Priorisant la sincérité et l’intimité, le travail chorégraphique de Lucy M. May s’intéresse à la porosité de la collaboration et à l’écologie des espaces de performance. En lien avec son investigation d’un déclenchement bidirectionnel entre l’émoi et le geste, elle approfondira, lors de sa résidence, ses méthodologies avec des freestylers invités, issus de la danse contemporaine et de la danse de rue. Elle s’entraînera avec eux pour livrer des états émotionnels via le texte et le mouvement.

Photo : © Michael Slobodian

ERYN TEMPEST
 
softie-feelies est une lettre d’amour pour nous-mêmes et pour tous les bruits faibles produits par notre corps, que nous n’entendons pas toujours. C’est une invocation de l’esprit, un rendu « squishy » de la chair et des viscères, une pratique de douceur et de calme. C’est avant tout une quête d’euphorie et d’union magique renforcée par une plongée profonde dans la sensation et l’imagination.

Photo :  © Andrés Castillo

MENTORATS

AUDRÉE PAPINEAU-CHARTRAND
Mentors : Priscilla Guy et Emmanuel Jouthe

Dans cette oeuvre multidisciplinaire, Audrée Papineau-Chartrand met en relation, sur scène et à l’écran, deux personnages déchus. Dans le développement narratif de la chorégraphie, Marie-Michelle Darveau et Audrée Papineau-Chartrand vont évoluer d’une gestuelle distinctive à une certaine conformité. D’où naissent les impulsions énergétiques et comment la suppression d’un état d’excitation ou de tension peut‑elle amener le corps à rétablir l’équilibre ?

Photo : © MaeBlak Photography

SOUTIEN À L'ENTRAINEMENT

Cette année, Circuit-Est offre à Vicky Gélineau et Matéo Chauchat un soutien au perfectionnement, alors que nos compagnies membres en attribuent un à Misheel Ganbold. Ces trois interprètes ont la possibilité de participer gratuitement à l’intégralité des classes de maîtres et ateliers 2019-2020. En parallèle, Claire Campbell et Geneviève Robitaille pourront prendre part gratuitement à leur coup de coeur : une semaine de classes ou d’ateliers, sélectionnée dans la programmation de cette saison.

Photos: Vicky Gélineau © Marie-Ève Dion / Matéo Chauchat © Julie Artacho / Misheel Ganbold © Françoise Gonzalez

..........

..........
Partenaire du programme Soutien aux artistes

..........

Photo : Claudia Chan Tak © Circuit-Est centre chorégraphique