Cie Manuel Roque

6 et 7 juin 2018 : bang bang dans le cadre du Potsdamer Tanztage (Potsdam, Allemagne)

bang bang est un rituel contemporain personnel (donc universel), qui laisse la parole au corps dans ce qu’il a de plus combattif et désespéré, de plus libre. Étude dans l’air du temps sur le dépassement de soi, bang bang est un objet scénique pour soliste kamikaze qui tourne autour de la notion de résistance. La pièce déroule une partition-épreuve et questionne de front la notion de performance au sens propre et figuré, de l’espace de représentation à la métaphore de nos rythmes de vie occidentaux contemporains.

Progressivement, la sueur coule, les failles se font plus vives, l’intimité de l’être apparaît en filigrane. Le performeur poursuit la danse, jusqu’à la perte de soi, du pourquoi du comment, de la nécessité d’être là. Le spectateur voyage par empathie kinesthésique.

Pas de trame narrative, seul un corps seul, plongé dans l’exaltation d’une épreuve où plaisir et souffrance se mêlent et se révèlent en toute pudeur dans un espace paradoxal, ambiguë et multiévocateur.

Manuel Roque est créateur associé chez DLD – Daniel Léveillé Danse qui lui offre un soutien au développement et à la diffusion.

En savoir plus

Photo : Manuel Roque dans bang bang © Marilène Bastien