FRÉDÉRICK GRAVEL

Frédérick Gravel dresse un bilan des conversations Chorégraphes anonymes qui se sont déroulées en 2020.

« Entre les participant·es s’est tranquillement créé un espace de bienveillance. En dehors de nos habitudes productivistes d’artistes passionné·es et pressé·es de résultats, nous avons créé un espace qui ne se veut pas du tout productif. Il ne s’agit pas d’un endroit pour trouver des solutions et des politiques précises, il s’agit d’un espace de partage de réflexions, un espace de reconnaissance des différents points de vue. »

Lire le texte

Photo : Frédérick Gravel © Jean-Christophe Yacono (Yako)